Petit moment Cendrillon

10Laquelle de nous n’a jamais rêvé d’être une princesse Disney ? Moi je serais Cendrillon sans la moindre hésitation! Je n’ai pas eu de belle-mère mais je sais frotter le sol avec une brosse et j’ai plutôt bon coeur comme Cendrillon au point de savoir pardonner même aux plus méchants. Comme elle, j’avais la meilleure marraine au monde ! Certes, elle ne faisait pas apparaître des robes de princesse d’un coup de baguette magique mais elle avait un autre don : celui de me préparer de bons petits plats à chaque fois que je lui rendais visite. Et si vous aviez goûté à son silure en paquet (à l’étouffée), jamais vous n’auriez hésité, même devant la plus belle robe à froufrous !

D’un autre côté, je dois reconnaître que j’aurais adoré être Pacohantas juste pour pouvoir embrasser le beau John Smith parce qu’entre nous, qu’est ce qu’il est beau dis donc !!!! Je serais aussi Rebelle car, comme elle, je m’ennuierais à mort dans un château ou encore Fiona la femme de Shrek tellement elle est forte, maligne et ne se laisse pas amadouer par le premier charmeur venu. Je sais que je serais aussi une princesse gauche, disant des gros mots de temps à autre et se souciant peu des convenances : une sorte de Princesse Pretty Woman ! Et pour ce qui est du prince charmant, je n’y crois tellement pas que je ne laisse même pas ma fille penser qu’il existe. Au contraire, je lui apprend que dans la vraie vie, les garçons ont plein de défauts comme nous les filles. Et quand on les aime autant que leurs vilaines petites manies (pas princières), alors on a peut-être trouvé le bon.

Et vous, quelle princesse Disney sommeille en vous ?

1234562813Robe (portée comme un top)  : H&M – Jupe : Asos – Chaussures : Valentino 

Photos: Sasha K

Demain le film Cendrillon sort au cinéma et la bande annonce m’a fait retourner en enfance. Je vous invite à aller le regarder les filles, avec ou sans enfants… Moi j’irai ne serait-ce que pour la beauté des costumes.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

I’m every woman

14

J’ai rédigé ce post en écoutant « I’m every woman » de la chanteuse américaine Whitney Houston et c’est vraiment ainsi que je me sens aujourd’hui : pleinement et complètement femme. Et contrairement à ce que certains pourraient penser, cela n’a pas toujours été le cas…

Après la naissance de mon dernier enfant il y a six ans, j’ai eu mes moments de doute devant les kilos en trop et ces petits changements obligatoires sur la silhouette qui accompagnent la naissance de quatre enfants. J’avais deux choix : détester mon corps et me battre avec au moment de m’habiller ou apprendre à le connaître pour mieux l’aimer. J’ai fait le deuxième choix en prenant soin de moi, en faisant de l’exercice, en surveillant ce que je mange, en apprenant à m’habiller pour mettre en valeur ma silhouette, en cherchant constamment ce qui fonctionne sur moi et ce que je ne dois jamais porter (parce qu’aucun corps ne peut vraiment tout porter). J’ai surtout appris à aimer mes petits défauts et toutes ces choses qui nous rendent uniques et tellement plus beaux en fin de compte…

C’est un long chemin vers la liberté d’être soi, d’être parfait avec ses imperfections, d’être bien dans son corps et dans sa tête mais il vaut la peine d’être parcouru. Au bout du compte, j’ai arrêté de me plaindre d’être trop grande (je frôle le mètre 90 en talons), de ne pas avoir plus de formes, d’avoir un cheveu sur la langue… J’apprécie tout ce que je suis et j’aime mon corps plus encore qu’avant d’avoir mis au monde mes enfants (alors qu’à 18/25 ans j’étais complexée à moooooort !!!). Oui, j’adore le fait d’être une femme et pour rien au monde je ne voudrais être un homme, un papillon, un dauphin ou quoi que ce soit d’autre dans une autre vie ! Juste une femme. Celle que je suis devenue.

Mon conseil du jour : En temps que « relookeuse », j’ai l’occasion de travailler avec des personnes qui souffrent de désamour de soi et j’essaie à leur apprendre ceci : les autres ne nous aiment que lorsque nous leur apprenons comment faire. Pour cela, il faut montrer l’exemple en s’aimant quotidiennement devant leur regard. C’est ainsi que l’amour de soi s’impose à notre entourage qui apprend au passage à s’aimer avec un peu de chance. Ce serait trop triste de passer sa vie à se détester et à détester tout ce qu’on est parce que l’inverse nous apportera toujours plus de satisfaction. Je vous invite à essayer. 

5191619117172618 Veste : 1-2-3 Paris –  Pantalon  : Zara – Chaussures : Christian Louboutin – Sac : Louis Vuitton – Bracelet blanc: Valeri Christina Solaires Tom Ford

Photos: Sasha K

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone