Chemise et pagne

20

Si vous avez participé à l’un de mes ateliers sur le style vestimentaire, vous savez donc qu’une chemise blanche arrive dans le top 5 des pièces à avoir absolument dans notre garde-robe. Et pourquoi donc me direz-vous ? Because elle permet de créer tellement de looks à la fois formels et décontractés qu’on aurait tort de s’en passer. Ici, j’ai  associé l’une de mes chemises blanches préférées à cette magnifique jupe du créateur Imane Ayissi dont je vous ai déjà parlé tant de fois sur le blog. Attention, cette jupe n’est pas une de ces quelconques jupes patineuses en pagne que l’on voit partout, loin de là. C’est un origami qui se porte : le travail de plissage, le tombé devant comme à l’arrière, la couleur, l’imprimé… tout a été étudié dans les moindres détails pour que le rendu soit le plus parfait possible. Et c’est le cas.

Mon conseil du jour : Pour « calmer » un imprimé très/trop vif, portez-le avec une pièce de couleur plus neutre : blanc, beige, gris, crème ou noir. Pensez également à associer les opposés car ils se marient divinement bien comme ici ma jupe ethnique avec une chemise plus « moderne ». Et si vous hésitez encore à porter du pagne en ville, j’espère que ce look vous donnera envie d’essayer. 
81276516102

Chemise/Skirt : Claudie Pierlot – Pantalon/Pants :  Imane Ayissi – Chaussures/Shoes : Valentino – Sac/Bag : Celine

Photos: Geese Spadassin

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Elie Kuame of mine

10

Je suis tellement heureuse de vous présenter mon premier achat chez le créateur Elie Kuame. J’avais craqué pour ce tailleur il y a plus d’un an à la Black Fashion Week de Paris et quelques mois après, j’ai commandé le même au styliste Elie Kuame en modifiant le pagne. Après quelques essayages, voilà la bête! Elie est sur Facebook et Instagram si vous souhaitez voir son travail et, pourquoi pas, lui commander une pièce. Il sera ségalement à Brazzaville à l’occasion de la Brazza Fashion Night. Cet événement a pour vocation de promouvoir une mode responsable, entièrement imaginée et produite en Afrique. Pour cette première édition, la Brazza Fashion Night se tiendra à l’Olympic Palace de Brazzaville le 8 août. Elle sera précédée d’un colloque le 7 août sur le thème de la modernisation et l’exportation de la mode africaine avant de se conclure par une nuit des talents de la mode africaine dédiée à la découverte de jeunes créateurs de mode. A la clé, un prix d’une valeur de 8 000 euros pour aider le lauréat à structurer son activité et promouvoir ses créations en France. Oh, et qui sera le président du jury de cette édition? Mon cher Elie Kuame.

1920111713 copie617Total look : Elie Kuame – Chaussures/Shoes : Louis Vuitton

Photos: Geese Spadassin / Yann Megnane / Andreus Fox

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

In love with Imane Ayissi

2

D’après l’humoriste américain Chris Rock (je l’a-do-re!!!!), les femmes savent au premier regard avec quel homme elle vont faire des hum-hum (pour parler comme Djamel Debbouze). Lorsque que je l’ai entendu développer cette théorie dans l’un de ses sketchs, j’ai été obligée de reconnaître qu’il a tout a fait raison. Nous avons cet instinct en nous qui fait qu’on sait d’avance avec qui la chose peut (et va) avoir lieu. Si mes lectures sont exactes, c’est dû à une hormone que nous les femmes sécrétons en présence d’un « mâle » dont le physique, la voix, les yeux (ou je ne sais quoi ) vont servir de stimuli et déclencher chez nous une réaction en retour. Ce serait aussi lié à la survie de l’espèce qui donne aux animaux que nous sommes envie de se reproduire avec un congénère qui « à vue d’oeil » pourrait donner naissance à des petits beaux et en bonne santé. C’est d’ailleurs pourquoi Chris Rock termine ce sketch en parlant d’une fille enceinte qui hésite à se faire avorter et va demander l’avis à ses amies qui ont deux camps : le camp du « Oui, il faut te débarrasser de cette grossesse parce que nous avons un voyage de filles prévu au mexique dans deux semaines (= beuverie + drague) pendant que le deuxième camp lui sort cet argument: « Girl he has good hair ! » en parlant du géniteur. Si vous ne connaissez pas ce sketch de Chris Rock, je vous invite à le regarder ici : fous rires garantis et bonnes grosses vérités balancées aux hommes comme aux femmes.

Ce que Chris Rock ne dit pas, c’est que la même théorie s’applique aux femmes et à la mode. Lorsque je vois certains vêtements ou accessoires pour la première fois, je me dis dans un coin de ma tête : « Dans cette vie ou une dans une autre, tu seras à moi ». Ces derniers temps, l’objet de ma convoitise était ce pantalon vu au défilé printemps-été 2016 du styliste Imane Ayissi. Et parce que je suis une redoutable dragueuse, j’ai eu raison de ce sublime pantalon et nous voilà formant un beau couple dans les rues de Paris. Imane, merci de jouer les entremetteurs entre tes créations et moi. Je suis in love et comme toutes les femmes amoureuses, je me sens merveilleusement élégante, belle, sexy, désirable, bombe (le melon!!!!!) et tout ça du fait d’un seul pantalon.

221051619172026159111

Veste/Jacket : Barbara Bui – Top et sac/ Top and bag : Zara–  Pantalon/Pants :  Imane Ayissi – Chaussures/Shoes : Christian Louboutin

Photos: Andreus Fox

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Masque capillaire maison

Avocat

Hier, j’ai décidé de réaliser mon premier masque capillaire maison histoire de donner un coup de boost à mes cheveux secs et fatigués (la vérité c’est que je n’avais plus de masque dans ma salle de bain). C’est donc sur Youtube que je suis allée chercher ma recette hésitant entre une hair mayonnaise avec de la véritable mayonnaise (beurk!!!!) et un masque à l’avocat que j’ai préparé avec deux oeufs, une cuillère à soupe de vinaigre et du beurre de karité fondu.

Masque

Après avoir laissé posé une heure sous une charlotte, horreur au moment du shampooing : mes cheveux sentaient les restes de nourriture et pour ne rien arranger, les oeufs ont cuit dans sur ma tête au contact de l’eau chaude. J’ai passé le reste de la journée à essayer d’enlever et l’odeur et les traces d’oeufs de ma tête avec tous les shampooings que j’avais sous la main. Et oui, j’ai même mis du déodorant dans mes cheveux tellement ils sentaient le guacamole !!!! De colère, j’ai pris la ferme résolution de ne plus me lancer dans ce genre de cuisine avant longtemps.

24 heures plus tard : Après un énième shampooing à la fleur d’oranger ce matin, mes cheveux sentent enfin bon et surtout, ils sont souples, brillants et plus beaux à vue d’oeil. Je sais que c’est en partie grâce à mon masque maison que j’avais pourtant maudit la veille. Mea culpa. Il suffit parfois d’un bon shampooing…

Mon conseil du jour : Evitez de vous laver les cheveux avec de l’eau trop chaude et préférez une eau tiède, voire presque froide en toute fin de shampooing pour raviver la circulation du sang au niveau de votre cuir chevelu. L’eau fraîche respecte aussi l’intégrité des écailles de votre cheveu et évite de les hérisser et de les décaper. Enfin, pour éviter les dépôts de produits dans vos cheveux, surtout s’ils sont bouclés, lavez-les tête renversée vers le bas, à l’aide de votre tuyau de douche. Vos doigts pourront atteindre le cuir-chevelu plus aisément. 

Oranger

Shampooing à la fleur d’oranger :  Natus Marrakech disponible ici

 
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Nuisette de jour

14

Est-il possible de porter une nuisette pour sortir en plein jour dans Paris ? Il faut croire que oui ! La preuve avec ce look composé d’une robe gilet et d’un long débardeur qui ressemble à s’y méprendre à une nuisette. Ma fausse nuisette est si hautement fendue sur les côtés que la police m’aurait arrêtée en me croisant dans la rue si je l’avais portée en l’état. L’idée m’est donc venue de tout simplement superposer une autre pièce par dessus. Résultat : un look simple et minimaliste parfait pour la saison.

Mon conseil du jour : Avant de jeter vos vêtements trop courts, fendus, voire déchirés, pourquoi ne pas envisager de les porter en dessous ou au dessus d’une jupe, d’une robe, d’un pantalon ? Avec un peu de chance le rendu peut être pas mal du tout.

121113102Robe : Asos – Gilet : Claudie Pierlot – Chaussures : Christian Louboutin 

Photos: Andreus Fox & Geese Spadassin

Coach en image, certifiée d’Etat en France et membre du Réseau International des Conseillers et Collaborateurs d’Image (RICCI), Scheena Donia apprend aux femmes et aux hommes à être beaux et élégants en toutes circonstances. Elle enseigne à ses clients la maîtrise des styles vestimentaires correspondant à leurs professions et personnalités pour maximiser l’impact de leur image personnelle au quotidien.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone